Presentació

Baraka és una paraula d’origen àrab que significa alè vital, pura energia de vida, gràcia divina. Es diu que hi ha llocs amb una baraka especial. Entre ells, la música. La música és la bellesa l’allò més primordial que nia en nosaltres. En el batec del cor hi ha el ritme. En la respiració, la melodia. I en la relació amb tot allò que ens envolta, l’harmonia.

La música, com el perfum, és presència intangible. Entrar en ella és entrar en un espai preciós en què allò que és subtil pren cos, i on allò que és tangible esdevé subtil. Segons Mowlânâ Rûmî, la música, com el perfum, ens fa comprendre que vivim exiliats en aquest món, i alhora ens recorda allò que sabem i no obstant hem oblidat: el camí de retorn vers el nostre origen, vers casa nostra.

Habitar aquest espai preciós no pot fer-se només des de la raó. Aquest coneixement delicat i potent ha de ser degustat, encarnat, i per això Mowlânâ va ballar i va ballar, i va girar i girar i girar. D’aquest espai preciós de presència intangible és del què ens parlen els autors reunits en aquest blog. En un món com el que ens ha tocat viure, en què tantes velles estructures inservibles s’enfonsen, és responsabilitat de cadascú de nosaltres agafar-nos fort a aquells qui ens han indicat el camí, intentar comprendre´n els indicis, descobrir-ne les petjades ... i començar a girar.

Sigueu més que benvinguts a Baraka,

Lili Castella

.

.

dissabte, 28 de desembre de 2019

De Maria i de Jesús


De Maria i de Jesús

Resultat d'imatges de maryam miniaturas persas


Elle (Marie) le porta donc et s'isola avec lui en un lieu écarté.
Les contractions de la parturition la saisirent près du stipe du datttier. Elle dit: "Hélas, si j'avais pu mourir avant ceci! Et que n'ai-je été totalement oubliée (lit. un oubli qu'on oubli)!"
Il (Jésus?) l'appela alors de dessous elle: "Ne t'attriste point! Ton Enseigneur vient de mettre sous toi une source qui se répand.
Secoue vers toi le stipe du dattier, il fera choir sur toi des dattes mûres et fraîchement cueillies.
Mange et bois et que ton oeil (essentiel) demeure réjoui.

Alcorà 19, 22-26

Traducció de Maurice Gloton a Jésus le Fils de Marie dans le Coran et selon l'enseignement d'Ibn 'Arabî. Albouraq: Beyrouth-Liban: 2006. Pàgs. 305 a 307.


dimarts, 17 de desembre de 2019

Shab-i 'arûs

Shab-i'arûs
Aniversari de la mort de Hazrat Mawlânâ Rûmî

.

Pendant longtemps j'ai cherché l'image de mon âme, amis nul ne réfléchissait mon image. [...]
J'ai dit 'O mon coeur, recherche la Miroir Universel, va vers la mer; tu n'atteindras pas ton but par la seule rivière.'
Dans cette quête, ton esclave est arrivé enfin au lieu de ta demeure, comme les douleurs de l'enfantement conduisirent Marie vers le palmier.
Quand ton oeil est devenu un oeil pour mon coeur, mon coeur aveugle s'est noyé dans ta vision.
J'ai vu que tu étais le Miroir Unversel pour toute l'éternité: j'ai vu dans tes yeux ma propre image.
J'ai dit: 'Enfin, je me suis trouvé moi-même: dans ses yeux j'ai trouvé la Voie de Lumière.’

Djalâl-od-Dîn Rûmî, Mathnawî, II, 93 i ss. Traducció Eva de Vitray-Méyérovitch. Éditions du Rocher, 1990.

diumenge, 1 de desembre de 2019

Elogi de limpidesa

Elogi de la limpidesa


the maximum minimum | the paris apartment



'amana: être à la tête, être devant, se diriger vers, avoir un dessein, être mère, d'òu le substantif 'umm, source, origine, principe, prototype, mère, matrice, et également 'umma, communauté, matrie. [...] Le Prophète Muhammad -sur lui la Grâce et la Paix de Dieu- est lui-même dénommé 'ummî, terme traduit habituellement et aproximativement par illetré. Le Prophète (nabî') est de par l'éthymologie de cette racine (naba'a), l'être humain choisi par Dieu et qui annonce des Nouvelles exaltantes en tant qu'il est la Source productive d'une Communauté sacralisée par la Révélation divine. [...]

Du fait que le Prophète -sur lui la Grâce et la Paix de Dieu- est "non-lettré", il reçoit la Révélation dans une parfaite disponibilité et réceptivité, sans pouvoir altérer, par une intervention individuelle humaine, le Message divin ainsi transmis. Le Prophète lui-même a donné une définition de ce qu'il entendait par le terme 'ummî: "Nous sommes une Matrie illettrée ('innâ 'ummat 'umiyyat), nous n'écrivons ni ne comptons". Az-Zajjâj, commentant ce hadîth, précise que ce nom 'ummî concerne celui qui est resté dans la même disposition que celle dans laquelle sa mère l'a mis au mode, c'est-à-dire ne sachant ni lire ni écrire, comme à sa naissance, et n'ayant pas encore reçu l'empreinte d'une quelconque connaissance humaine.

Une approche du Coran par la grammaire et le lexique. Maurice Gloton. Albouraq, Paris, 2002. Pàg. 55.